Faut-il prévoir une assurance lors d’une rénovation de combles ?

par | Mai 17, 2023 | amenagement combles, aménagement de combles, aménagement sous comble, comble aménageable, travaux isolation

Parmi les éléments à prendre en compte lors des travaux de rénovation de combles, vous pouvez distinguer l’assurance. D’aucuns estiment que prévoir une assurance avant d’entreprendre ces travaux est indispensable. Est-ce réellement le cas ? Quels sont les contrats d’assurances pour lesquels souscrire avant une rénovation.

L’importance de prévoir une assurance rénovation de combles

Envisagez-vous de rénover vos combles ? Si oui, alors vous devez savoir qu’un chantier de rénovation de combles peut être une source de vices, de sinistres et de désordres. C’est pour cela qu’il est nécessaire de prévoir une assurance qui vous protège en cas d’imprévus.

Parce que cette assurance doit assurer votre sécurité, elle doit être établie dans le respect de toutes les règles en vigueur. Il importe que l’assurance habitation à laquelle vous avez souscrit couvre les risques pouvant intervenir pendant les travaux de rénovation de combles. Si ce n’est pas le cas, vous pourriez faire une demande d’extension de garantie de votre contrat d’assurance ou changer de contrat.

Les assurances à souscrire pour des travaux de rénovation de combles

En entreprenant des travaux de rénovation de combles, il est important de sécuriser votre investissement en souscrivant à la bonne garantie. L’assurance à laquelle vous devez souscrire doit prendre en compte certains paramètres.

L’assurance dommage-ouvrage

Il est important pour un propriétaire de prévoir une assurance lorsqu’il envisage d’effectuer des travaux de rénovation de comble. L’assurance dommage-ouvrage est la garantie la plus complète disponible. Elle couvre les malfaçons pouvant intervenir durant les travaux et celles à intervenir pendant les 10 années suivant la fin des travaux.

Les malfaçons sont des erreurs et défauts de construction qui affectent la viabilité de l’habitat ou sa solidité. À l’exception des problèmes de décoration, l’assurance couvrira d’office les problèmes d’effondrement, d’infiltrations d’eau et autres. Toutefois, il est possible de souscrire à cette garantie en option.

Lorsque survint un sinistre, un expert se chargera de constater et d’évaluer les dégâts. Par la suite, l’assureur vous rembourse avant de se retourner contre la compagnie d’assurance du responsable des dégâts.

Cependant, très peu de compagnies d’assurance proposent cette garantie. C’est d’ailleurs cela qui est à l’origine de la prime aussi élevée de cette garantie. Elle peut varier entre 1 à 3 % du coût des travaux. En plus, pour être valide, elle doit être souscrite avant le démarrage des travaux.

L’assurance propriétaire non-occupant

Vous devez souscrire l’assurance propriétaire non-occupant si vous êtes un propriétaire dont le logement est en copropriété. Vous pouvez aussi opter pour cette souscription même lorsque votre logement ne fait pas partie d’une copropriété.

Cette garantie vous protège en cas de sinistre ou de dégradations volontaires lorsque le logement est vacant. De même, avec cette assurance, vous pouvez être indemnisé lorsqu’un dommage non pris en charge par le contrat d’assurance habitation survient. Il faut rappeler que ce dernier cas concerne les logements occupés.

La modification du contrat d’assurance après les travaux de rénovation

La rénovation modifie les caractéristiques de votre demeure en fonction de la nature des travaux effectuée. Cette modification n’est pas sans conséquence sur votre précédent contrat d’assurance habitation. C’est pour cela qu’il faudra mettre celui-ci à jour une fois les travaux terminés.

Ceci ne sera possible qu’avec l’insertion des nouveaux éléments de rénovation dans le nouveau contrat. Une réévaluation des combles sera alors faite et vous pourrez être indemnisé en cas de sinistre. Une mention de cette réévaluation doit être faite dans la nouvelle police d’assurance.

Une modification de votre assurance habitation s’impose une fois qu’il y a eu :

  • Aggravation ou diminution de risque
  • Changement important des combles
  • Modification de l’usage des combles.

Vous pouvez souhaiter une réduction de la prime payée lorsque le risque a diminué. En revanche, la prime sera augmentée lorsque d’importants travaux ont été effectués. Cela ne devrait pas vous dispenser de la déclaration auprès de votre assureur.

Les risques de la non-déclaration des travaux de rénovation de combles à l’assureur

Certains propriétaires ne déclarent pas les travaux de rénovation de combles pour éviter de subir une augmentation de la prime d’assurance. Cette pratique est très risquée parce qu’un sinistre est vite arrivé.

Dans ce cas, l’assureur est en droit de s’opposer à votre demande d’indemnisation. Pour cela, il lui suffit de faire valoir le motif que les caractéristiques de vos combles ne correspondent pas à votre police d’assurance. Avant d’entreprendre des travaux de rénovation de combles, vous devez prévoir une assurance. Cela vous évite de subir des charges imprévues.

Articles récents

Peut-on utiliser les combles comme lieu de travail ?

Avec l’avènement d’Internet et des métiers qu'on peut classer dans cette catégorie, travailler à la maison n’est plus vraiment un problème pour les professionnels. Cette pratique s’est largement développée ces dernières années. Pour ce faire, il est nécessaire de...

Vous devriez également aimer

01 30 57 20 60